Rechercher
  • Mon bébé au Canada

Covid-19 : quels retards dans les cliniques canadiennes ?


Les cliniques de la fertilité au Canada reprennent petit à petit leur activité. La suspension des interventions de don de sperme et ponction d'ovocytes pendant plusieurs semaines a affecté ceux qui devaient se rendre au Canada. Il faut s'attendre à du retard et il est recommandé de parler aux médecins car des solutions existent pour ne pas perdre trop de temps.


Suite à la situation sanitaire au Canada à cause la pandémie du Covid-19, la fermeture de nombreuses activités commerciales a affecté les établissements de santé, dont les cliniques de la fertilité.

Sur recommandation de la Canadian Fertility and Andrology Society, toutes les interventions jugées non-urgentes ont été suspendues et remises à plus tard.


Entre fin mars/début avril, toutes les procédures de FIV et les nouveaux cycles ont donc été stoppées. Ce qui veut dire que les screening des donneuses d'ovocytes, des mères porteuses, les ponctions d'ovocytes ou les transferts d'embryons prévus à cette période ont été annulés.


Cette situation a aussi engendré des annulations de voyages pour ceux qui devaient se rendre au Canada pour effectuer un don de sperme.


Alors sont les retards à prévoir et quelles décisions prendre ?


Certaines cliniques sont à nouveau ouvertes depuis début mai mais la vraie reprise est attendue pour fin mai / début juin et elle n'est que progressive, avec des procédures revues (comme la préférence aux télé-consultations et un accueil des patients adapté et donc ralenti). Il va falloir attendre mi-juin pour que tout redémarre vraiment, comme avant, avec cette nouvelle organisation.


Chaque clinique étant autonome, les dates de reprise des interventions peuvent varier selon les établissements, mais quoiqu'il en soit, elles ont accumulé du retard : de 2 à 4 mois selon les estimations et les cliniques (par exemple, la clinique avec laquelle nous travaillons pour notre deuxième parcours a complètement fermé pendant la pandémie du Covid, donc plus aucun échange d'email et ils nous parlent maintenant de la rentrée de septembre au plus tôt pour débuter le processus).



Conseils pour ceux qui en sont à l'étape du don d'ovocytes :


>Demander à la donneuse d'attendre (si possible) que les frontières ré-ouvrent et qu'un voyage au Canada puisse être possible pour effectuer le don de sperme


>Continuer avec la procédure de don d'ovocytes et faire congeler les œufs, qui devront donc être décongelées au moment d'être fertilisés avec le sperme pour créer des embryons (donc une fois que les frontières seront re-ouvertes, mais cela permet de perdre moins de temps).Il faut savoir qu'habituellement certains docteurs ne recommandent pas de congeler les œufs mais tout dépend des situations – en tout cas, cette décision doit être prise avec en avoir discuté avec votre médecin !


>La troisième option (pour perdre moins de temps) est de réaliser votre don de sperme et de le congeler où vous vous trouvez en France (certains laboratoires qui réalisent les spermogrammes propose aussi la congélation) et ensuite de le faire expédier à votre clinique au Canada. Ce procédé s'appelle le transport cryogénique et il y a des sociétés spécialisés pour les envois des embryons et du sperme.

Pour vous donner une idée, pour info, le coût de l'expédition l'Europe vers l'ouest du Canada s'élève a approximativement 2500 CAD.

0 vue
CONTACT

>N'hésitez pas à nous envoyer vos questions ou nous faire part de vos observations sur le site ! 

​​

>Contactez-nous via le formulaire ou directement par email: seb@monbebeaucanada.com

Tous droits réservés - 2020

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now