PAR Où commencer

Par où commencer ? Qui contacter ? Qui fait quoi ? Quelles sont les agences ? Dans quel ordre faire les choses ? Les cliniques se valent-elles toutes ? A quoi faut-il penser?

 

Comme vous, nous nous sommes posés 1000 questions au moment de débuter notre grande aventure canadienne. Voici les étapes à suivre:

>Le point de départ de l’aventure, c’est de contacter les agences qui vont vous aider à trouver une mère porteuse, et d’en choisir une.

Nous avons a skypé avec plusieurs agences pour être sûrs de faire un choix éclairé et nous avons choisi de travailler avec Proud Fertility. C’est une toute petite structure, et c’est ce qui nous a plu. Le directeur, Nathan Chan, a été avec nous très pro, très réactif et très disponible, en plus d’avoir une personnalité assez fun. On a tout de suite matché humainement et c’était un critère important pour nous, au-delà de la notoriété de l’agence.

Le choix d’une petite agence à taille humaine nous correspondait plus mais c’est une sensibilité personnelle car certains se sentiront plus à l’aise dans une structure plus grosse, comme CFC.

 

Point important : les Skype avec les agences sont gratuits, donc ne pas hésiter ! Cela éclaire pas mal car ils donnent plein d’infos, même si on ne se lance pas immédiatement.

 

La liste des principales agences se trouve ici !

 
>Après, il faut se lancer dans la recherche d'une donneuse.

Dans notre cas, nous étions inscrits dans plusieurs agences qui proposent des profils de donneuses, mais nous avons finalement choisi une donneuse via notre agence, Proud Fertility – et nous ne l’avons jamais regretté.

Il est possible de trouver votre donneuse dans une autre agence que celle de la "surrogate", même si cela facilite le process de tout faire via la même structure – et pour dire les choses clairement, une agence sera beaucoup plus enthousiaste à vous matcher avec une porteuse si vous avez utilisé ses services pour trouver votre donneuse.

 

La liste des principales agences se trouve ici 

 

>Parallèlement, il faut commencer à prendre contact avec les cliniques.

Pour info, il peut y avoir des semaines d’attente pour caler un skype avec une clinique – donc ne pas hésiter à demander une mise en relation via l’agence, ce qui peut aussi vous éviter des payer les frais que certaines cliniques facturent parfois pour la première consultation à distance (autour entre 150 et 300 dollars canadiens). Même si vous n’êtes pas prêt à vous lancer, cela peut être une bonne idée de connaître le process, les devis et les conditions. Pour info, nous avons choisi de travailler avec la clinique Repromed à Toronto.

 

La liste des principales cliniques se trouve ici 

Nos conseils pour bien choisir sa clinique en cliquant ici 

 

 

>Il faut aussi choisir un avocat

A partir du moment où vous avez choisi votre donneuse d’ovocytes, il faut choisir un avocat pour établir le contrat. Vous pourrez utiliser le même pour le contrat avec une mère porteuse. Nous avons travaillé avec Sean Zaboroski pour les contrats et Ellen Embury pour les démarches au moment de la naissance. 

>LE TEMPS NECESSAIRE

En gros, toutes ses étapes se font un peu les unes à la suite des autres, mais en se chevauchant… On avance donc petit à petit, en essayant d’anticiper un peu pour ne pas perdre trop de temps mais en attendant qu’une étape soit réalisée avant de passer à une autre.

 

Le maître mot de cette aventure, c’est la patience !! Et ce qui est parfois un peu compliqué, c’est qu’il faut prendre le temps de réfléchir et que l’attente peut être longue selon les étapes, mais à d’autres moments il faut être très réactif et prendre une décision en 24h ou 48h. Bref, il faut être flexible ;-)

 

En tout cas, vu que tout prend du temps, cela ne coûte rien de commencer les démarches rapidement, et ensuite d’aller à votre rythme, mais les choses sont lancées. C’est ce qu’on a fait. 

 

NOTRE TIMING

Toute l’aventure nous a pris deux ans mais nous avons pris notre temps. Voici le timing dans notre cas, dans les grandes lignes : 

-Mai/Juin 2016 : premières prises de contact avec les agences (emails, skype, recherches, etc)

-Eté: recherche de notre donneuse d'ovocytes dans trois agences. Finalement, on a trouvé fin août via Proud Fertility

-Septembre: Contact avec l’avocat pour rédaction du contrat avec la donneuse.

-Début novembre: match avec notre mère porteuse (c’est la 3e que Proud Fertility nous proposait, et c’était la bonne car elle nous a choisis aussi)

-Novembre: Contact avec l’avocat pour rédaction du contrat avec la mère porteuse

-Fin novembre: choix de la clinique

-Début janvier 2017 : screening de la mère porteuse + screening de la donneuse.

-Avril: Don d’ovocytes de la donneuse (au départ, cela devait être dès décembre mais vu son emploi du temps perso, elle a dû reculer, et nous avons décidé de l’attendre, voilà pourquoi cette étape est arrivée tard)

-Avril-mai: fécondation des embryons + PGS (test génétique sur les embryons)

-Juin: 1er transfert d’embryon (échec)

-Juillet: 2e transfert d’embryon (réussite).

-Mars 2018: naissance de notre fils 

CONTACT

>N'hésitez pas à nous envoyer vos questions ou nous faire part de vos observations sur le site ! 

​​

>Contactez-nous via le formulaire ou directement par email: seb@monbebeaucanada.com

Tous droits réservés - 2020

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now