Rechercher
  • Mon bébé au Canada

Ce qu'il faut savoir sur les assurances santé (pour le bébé)


Faut-il prendre une assurance santé pour le bébé à naître au Canada ? La question doit se poser dans un pays où les frais d’hospitalisation d’un nouveau-né peuvent être facturés très chers aux parents étrangers. L'assurance la plus répandue est celle d'Allianz.


En cas de naissance prématurée ou d'hospitalisation suite à des complications, les hôpitaux peuvent facturer aux parents des frais allant jusqu’à 10 000 dollars canadiens / jour.


Certaines agences parlent même de 15 000 CAD / jour. La facture peut donc monter très vite et de nombreux parents se sont déjà retrouvés avec des notes exorbitantes (dont certains que nous connaissons).


En clair, c'est un peu la roulette russe car on ne sait jamais ce qui peut se passer. Par exemple, notre fils a été hospitalisé en soins intensifs pendant 10 jours deux semaines après sa naissance à cause d'une bronchiolite due à un virus attrapé semble-t-il lors d'une balade dans la rue...


Souscrire une assurance peut donc être une bonne idée !


Les compagnies d'assurance qui proposent de couvrir les enfants nés à l'étranger (et particulièrement sans exclusion en cas de naissance par GPA) sont peu nombreuses et la plupart sont très chères.

L'assurance la plus répandue, car la plus abordable, est celle d'Allianz Worldwide Care.


QUEL EST LE COUT ?

Le tarif de l'assurance d'Allianz est de 2388 euros par an pour souscrire l'assurance internationale pour l'un de deux parents.

Il y a ensuite un coût additionnel mensuel pour l’ajout du nouveau-né à la police d’assurance à partir de sa naissance, d'un montant de 120 euros (chaque mois, donc).


Donc, en considérant que le bébé né à 9 mois de grossesse, il reste donc trois mois d'assurance à payer, donc 3x120 = 360 euros.


Donc le coût total de l'assurance est de 2388 + 360 euros = 2748 euros.


Ce sont les tarifs à jour que nous venons d'obtenir en prévision de notre deuxième parcours GPA pour agrandir la famille :)


IMPORTANT A SAVOIR :

>Pour être effective pour l'enfant, l'assurance doit être souscrite au moins 8 mois avant la naissance (concrètement, il faut donc la souscrire avant le transfert d'embryon car le bébé peut être prématuré : il faut donc être un peu large dans la date de départ des 8 mois).


>L'assurance couvre les frais liés à une maladie ou une naissance prématurée mais les bilans santé du nouveau-né, les soins postnatals et les frais d’hôpital dans le cas d'un accouchement classique à terme ne sont pas pris en charge.


>En cas de naissance unique: le nouveau-né pourra être ajouté dès la naissance sans être soumis à revue médicale, en envoyant le certificat de naissance dans les 4 semaines suivant la naissance (ou lettre de décharge de l’hôpital si celui-ci est non disponible).


>Si le transfert d’embryon ne donne pas lieu à une grossesse, l'assurance ne peut pas être annulée et si le prochain transfert est prévu dans plusieurs mois, il faudra probablement renouveler l'assurance pour une deuxième année (même chose en cas de fausse couche).


>Voici ce que dit Allianz en cas de naissances multiples (donc par la naissance de jumeaux par GPA :« L’ajout des enfants comme ayant-droit à la police d’assurance est sujet à l’acceptation par notre service médical ‘underwriting’ suite à la revue médicale: en cas de pathologies préexistantes nous nous réservons le droit d’appliquer une exclusion ou un montant de surprime au contrat. Dans certains cas, nous nous réservons le droit de refuser la demande d’affiliation ».


Si les enfants (jumeaux ou plus) sont acceptés, « le traitement hospitalier pour des naissances multiples dont la conception a été rendue possible par procréation médicalement assistée est limité à 24 900 £/30 000 €/40 500 $/39 000 CHF par enfant pendant les trois premiers mois suivant la naissance ».


Voilà pour la théorie. Dans la pratique, qu'en est-il ? Voici ce que nous a précisé par email le conseiller clientèle d'Allianz à ce sujet : « Notre assurance n’est pas faite pour des jumeaux car cela passe par une revue médicale avant acceptation et s'ils ont des problèmes à la naissance, il y a de fortes chances qu’ils ne soient pas acceptés ».



En résumé, souscrire cette assurance (ou une autre) est clairement une bonne idée et un bon calcul financier. Mais pour ceux qui envisagent des jumeaux, cela peut devenir beaucoup plus risqué.


Pour les cas particuliers et les naissances multiples, vous pouvez faire appel à un courtier spécialisé dans les assurances médicales comme artrisksolutions.com.

7 vues
CONTACT

>N'hésitez pas à nous envoyer vos questions ou nous faire part de vos observations sur le site ! 

​​

>Contactez-nous via le formulaire ou directement par email: seb@monbebeaucanada.com

Tous droits réservés - 2020

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now