Rechercher
  • Mon bébé au Canada

Comment avancer malgré le Covid



Alors que les voyages au Canada restent compliqués, comment avancer dans une GPA au Canada en période de Covid ? Il existe des solutions qui permettent de commencer ou poursuivre le parcours sans (trop) perdre de temps.


Comment faire alors que la pandémie n'est pas dernière nous ? C'est la grande question et la grande frustration de ceux qui débutent le parcours GPA en ce moment.

Les restrictions à la frontière canadienne sont toujours en place : toute personne qui entre au Canada en provenance de l'étranger doit se soumettre à une quarantaine obligatoire de 14 jours dès son arrivée dans le pays (même en l'absence de symptômes). Sauf à avoir le temps, il est donc impossible, sinon très compliqué, de faire le voyage sur place.

Mais les agences et les cliniques se sont réorganisés pour permettre aux futurs parents d'avancer.

DON DE SPERME : PLUS BESOIN D'ALLER AU CANADA

Le plus grand blocage reste le dépôt de sperme à la clinique au Canada. Ces derniers mois, les cliniques ont mis en place plusieurs procédures pour les futurs parents en Europe.


Certaines envoient des kits réfrigérés pour que le dépôt de sperme puisse être réalisé chez soi et renvoyé par voie postale à la clinique au Canada ! Donc plus besoin de se déplacer.


D'autres cliniques canadiennes ont conclu des partenariats avec des cliniques dans plusieurs pays d'Europe comme l'Allemagne, la Suisse ou l'Espagne. Les futurs parents peuvent donc se rendre dans ces cliniques pour le dépôt de sperme.


L'échantillon est ensuite envoyé au Canada. Il faut certes se déplacer dans un de ces pays, mais c'est toujours simple que d'aller au Canada et le coût d'envoi de l'échantillon par transport cryogénique est équivalent à un voyage à deux au Canada.



Pour ceux qui se posent la question, il est malheureusement difficile de réaliser le dépôt de sperme dans un labo français. La raison est simple : pour pouvoir envoyer un échantillon de sperme depuis la France, il faut impérativement l'accord de l'Agence de biomédecine... Et cet accord prend plusieurs mois et il est, à notre connaissance, très difficile voire impossible à obtenir pour les couples ou célibataires gay dans le cadre d'une GPA (par contre, faisable pour les couples hétérosexuels donc peut-être plus simple si cela est votre cas).

DEMARCHES SIMPLIFIEES

Pour le reste du parcours, les cliniques réalisent parfois premières consultations avec les donneuses d'ovocytes et mères porteuses à distance (et font réaliser certains tests dans des laboratoires locaux quand les déplacements sont impossibles).


Par ailleurs, depuis le début de la pandémie, le Canada facilite l'entrée sur son territoire des couples et célibataires dont la mère porteuse est sur le point d'accoucher. Il est donc facile d'obtenir une autorisation (à demander préalablement via son avocat canadien) pour ne pas louper la naissance :)

Jusqu'ici, le Canada reste donc une destination qui facilite les parcours GPA même en période de Covid-19.


138 vues0 commentaire